Nouveaux départs - Fin février 2021

Nous avons  2 Etudiants  qui sont partis en Suisse : 
Baptiste C. de l'IFE parti en stage pour 2 mois jusqu' à fin avril à Genève
Yassine H. de l'IFMEM parti en stage pour 2 mois jusqu' à début mai à Lausanne

Après plusieurs tests PCR quelques jours d'isolement ils ont pu commencer également leur stage en temps voulu.


Nous leur souhaitons un bon stage ERASMUS!

Bureau RI


Genève

 Lausanne

Nouveaux départs - Janvier 2021

Nous avons  4 Etudiants  en kinésithérapie partis en Belgique à Bruxelles pour un stage de 3 mois : Thomas B. de l'IFMK de Rodez, ainsi que Marine A., Nathalie C. et Linda D. de l'IFMK de Toulouse.
En effet la COVID19 a limité les échanges cependant quelques étudiants ont réussi à concrétiser leurs projets ce qui donnent de l'espoir pour les futurs projets.

Ils ont dû passer un Test PCR avant de partir et ensuite un autre en arrivant là-bas et quelques jours d'isolement... avant de pouvoir commencer leur stages respectifs. 

Nous leur souhaitons un bon stage ERASMUS!

Bureau RI




 

Nouvelles de Vienne - AUTRICHE

Nous avons  2 ESI parties depuis début septembre à Vienne en AUTRICHE.

Voici des nouvelles d'Apolline :  
" J'espère que vous allez bien et bon courage dans cette triste période.
Ca y est l'automne (ou l'hiver) est arrivé à Vienne, il pleut, il fait froid (même très froid) mais cela ne la rend pas pour autant moins attrayante !
Cette semaine les musées appartenant au Wien Museum était gratuit ce qui m'a permis de faire de nombreuses visites gratuitement donc j'en suis très heureuse.
De plus le mercredi le musée d'architecture de Vienne est gratuit de 17h à 19h pour les étudiants, c'était une aubaine, ce musée est vraiment très intéressant, on apprend à décrypter ces belles façades et ces beaux monuments ! On en apprend aussi beaucoup sur les grands architectes de Vienne dont Otto Wagner, Adolf Loos.
J'ai aussi visité la Villa Hermès, villa de villégiature estivale de l'impératrice Sissi au centre de la réserve naturelle de Lainz. Un petit coin de verdure à seulement 1h du centre ville qui nous fait nous sentir en pleine campagne. Ce fut très agréable, même si le chemin pour y arriver fut un peu chaotique mais permet de construire des souvenirs (j'ai pu voir des faons et un écureuil)
Le samedi matin je suis retournée au Naschmarkt (marché aux puces) et j'ai également fait quelques emplettes au marché alimentaire. Par la suite je suis allée visiter le pavillon d'Otto Wagner situé à Karlsplatz. J'ai retrouvé Anna ma buddy après cette visite, et nous avons marché dans Am Hof, un minuscule marché aux puces, que je pensais plus impressionnant. J'ai ensuite fait découvrir à Anna une jolie vue de Vienne, sur les toit du Leopold museum, une terrasse panoramique a ouvert en septembre, c'est très agréable. A son tour elle m'a montré de très chouette boutiques, dont une immense friperie (c'était un vrai paradis où je dois aller me perdre un jour). La fin de journée a été annoncé au cours de notre périple sur Mariahilfer strasse. La pluie et le vent ont eu raison de nous.
Le lendemain je suis allée perdre des copines dans le 16ème arrondissement afin de découvrir l'hôpital d'Otto Wagner et l'église de saint Léopold. Mais la covid nous a rattrapés, l'hôpital est fermé aux visiteurs donc nous avons fait une très grande promenade pour contourner l'hôpital et atteindre l'église. Ce fut un moment très agréable (nous avons vu un écureuil, encore !!), le retour à la nature nous a fait du bien après une fin de semaine agitée. Après une collation pour se réchauffer, nous avons mis le cap sur Augarten, jardin dans lequel Mozart dirigea son premier concert mais qui abrite aussi deux immenses tours anti-aériennes de type Flak tower - vestiges de la seconde guerre mondiale. Le jardin avait recouvert ses couleurs d'automnes, et un vent glacial nous accompagnait dans les allées d'arbres taillés comme des murs (un peu comme dans Alice au pays des merveilles). La pluie fit son retour en fin de soirée, ce qui nous ramena chez nous.
La météo était aussi triste de recommencer la semaine, ainsi nous avons eu de la pluie presque sans arrêt, mais espérons que cela se calme pour me permettre de me balader encore dans cette jolie ville.
Concernant le stage, j'ai aujourd'hui reçu un patient français, donc je suis contente d'avoir pu servir à quelque chose ! Tout se passe toujours très bien, l'équipe semble me faire vraiment très confiance, et me laisse beaucoup d'autonomie ! Mon bilan de mi-stage a été réalisé aujourd'hui et il est très satisfaisant.
J'oubliais, lundi soir je suis allée voir un opéra de Mozart : l'enlèvement au sérail, au Wiener Staatsoper avec un tarif réduit car nous avons pris les places juste avant la représentation. Et aussi parce que nous étions au paradis (tout en haut de l'opéra), mais c'était vraiment une belle expérience ! "

Voici de nouvelles photos envoyées par Apolline. Bonne découverte à travers ces photos ;-)

Bureau RI




La villa Hermès et le Lainz tiergarten

L’église de Saint Léopold 

Vue depuis le MQ libelle

Le Wiener Staatsoper

Nouvelles de Vienne - AUTRICHE

Nous avons   2 ESI parties depuis début septembre à Vienne en AUTRICHE.

Voici le premier retour de Chloé :  
" Mon stage se passe bien. L’équipe est très accueillante. Je suis actuellement en salle de réveil, dans un hôpital orthopédique privé. La salle de réveil accueille des patients provenant de 9 blocs opératoires. Les pathologies adultes et les chirurgies se ressemblent toutes (principalement des prothèses: genou, épaule, hanche), même si il y a également des pathologies notamment au niveau de la colonne vertébrale.
Il y a également beaucoup d’enfants. L’équipe n’est pas formée à la puériculture mais ils en accueillent environ 5 par jour (sur une trentaine de patients). Une grande partie d’entre eux sont lourdement polyhandicapés.

De manière générale, les conditions de travail ici sont meilleures qu’en France. Elles ont plus de matériel (nous portons des masques FFP2 tous les jours), et sont plus nombreuses (4 infirmières pour 25 à 35 patients par jour en salle de réveil). On a globalement le temps de prendre le temps. Le salaire infirmier est également bien plus élevé qu’en France. Elles n’ont pas d’aide soignantes, que ce soit aux soins intensifs ou en salle de réveil. Ici tout est beaucoup moins formel: tout le monde, de l’ASH au chirurgien ou encore au cadre, porte la même tunique (ce qui me donne beaucoup de difficultés à distinguer qui est qui). Les relèves entre la salle de réveil et le service se font au chevet du patient; en effet l’ide vient elle même récupérer son patient en salle de réveil.

Les traitements, même si certaines molécules sont communes, sont relativement assez différents. C’est délicat de devoir réapprendre toute la pharmacologie mais ça s’améliore de jour en jour. Je parle en allemand avec l’équipe et les patients, toute la journée.
Les pratiques sont un peu différentes. Ce qui m’a le plus marqué ce sont les pansements, qui sont faits d’une façon beaucoup moins stérile qu’en France. J’ai vu ici un chirurgien faire un pansement de plaie chirurgicale à J+1 prendre les compresses à pleines mains (gants non stériles) et faire un passage simple avec un antiseptique sans date d’ouverture, avant de remettre un pansement propre.

Globalement, l’équipe est contente de moi. On m’à déjà dit que j’étais prête à venir travailler ici quand je serai diplômée. En revanche je fais très peu (voire pas du tout) de soins techniques. Je vais bientôt passer aux soins intensifs ou ce sera plus diversifié. Ils travaillent avec des respirateurs, des appareils de dialyse etc. En moyenne, aux SI, 1 patient par ide (mais pas d’AS). J’ai hâte d’y aller. "


Merci en tout cas pour ces nouvelles Chloé.

Bureau RI