ERGOTHERAPEUTE :
Un métier d'avenir, dynamique et humain

L’ergothérapeute est un professionnel du secteur sanitaire et social.

Il fonde sa pratique sur le lien entre l’activité humaine, l’environnement et la santé.

Il intervient auprès de personne de tout âge, dès lors qu’elle rencontre des difficultés dans la réalisation de ses activités.

Il permet de prévenir un problème dans la réalisation des activités ou d'en réduire les effets.

Les origines de ces difficultés peuvent être diverses :
- Perte d’aptitude (maladie, blessure, vieillissement, etc.)
- Perte de rôles, obstacles environnementaux, etc.

L’ergothérapeute agit auprès de la personne et/ou de son environnement pour lui permettre de retrouver ses occupations.

Un ergothérapeute participe aux actions de promotion de la santé, de prévention ou d'enseignement concernant les populations à risque de perte d'autonomie.

◾ Il évalue les capacités fonctionnelles, l’engagement et la participation dans les activités, l’environnement et le contexte de vie de la personne et de son entourage.
◾ L’objectif de l’ergothérapeute est de permettre aux personnes de mener à bien, de retrouver, de maintenir, d’ajuster ou de développer le potentiel d’activité et d’autonomie dans les occupations importantes pour les personnes.
◾ Il met en œuvre des soins et des interventions de prévention, d’éducation à la santé et thérapeutique, de rééducation, de réadaptation, de réinsertion et de réhabilitation psycho-sociale.
◾Il conçoit des aménagements de l’environnement, préconise des aides techniques et des assistances technologiques, des aides humaines, des aides animalières et des modifications matérielles nécessaires pour améliorer et favoriser les activités qui ont du sens pour les personnes. L’ergothérapeute est aussi amené à concevoir des petits appareillages facilitant la vie quotidienne ou prévenant des risques liés aux occupations de tous les jours.

Ce sont les décrets n° 2010/7 du 15 août 2010 et JORF n°0188 du 15 août 2015 qui régissent l’exercice professionnel d’ergothérapeute et la formation initiale

Liens utiles

Association Nationale Française des Ergothérapeutes (ANFE) :
64 rue Nationale
CS 41362 - 75214 PARIS CEDEX 13 France
Mail : This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Tél : 01.45.84.30.97
Site : http://anfe.fr/

qualités INSTITUT DE FORMATION EN ERGOTHÉRAPIE

Pré requis et qualités souhaitées

1. Disposer d’aptitudes relationnelles :
Les étudiants doivent disposer de qualités humaines telles que l'empathie et l'écoute. Ils doivent également disposer d’une appétence pour le travail en équipe et posséder de bonnes capacités d’adaptation. Face aux situations rencontrées dans l’exercice du métier, il est aussi nécessaire de montrer des capacités à gérer des situations humaines complexes.

2. Avoir un attrait pour les questions sanitaires et sociales :
Les étudiants doivent montrer un intérêt pour les questions sociales et de santé auprès des personnes, des populations, et plus largement au niveau de la société.

3. Disposer de capacités d’analyse :
Les étudiants doivent être en capacité d’élaborer un raisonnement qui s’appuie sur un socle de connaissances et de recherches issues de leur parcours. Des capacités créatives sont requises pour développer, tout au long de la formation, une démarche d’intervention adaptée aux besoins des individus et des populations, en se basant sur des données scientifiques probantes.

4. Capacité à s’organiser dans son travail :
Les étudiants aux études d’ergothérapie doivent posséder de bonnes capacités de méthodologie de travail et organisationnelle.

5. Posséder une maîtrise de l’expression écrite et orale :
La mobilisation de compétences d'expression orale et écrite est attendue pour les candidats aux études d’ergothérapie. L’expression écrite sera mise à contribution tout au long de la formation, ainsi que dans la pratique professionnelle (rédaction de compte-rendu d’évaluation et d’intervention, d’argumentaires, etc.). Enfin, la compréhension de l’anglais est nécessaire pour accéder au minimum à la lecture d’articles scientifiques en littérature anglaise. D’autre part, l’expression orale est nécessaire, tant pour la formation (lors des stages) que pour la pratique professionnelle, notamment pour établir une relation adaptée avec les personnes accompagnées, leur famille, l’environnement social et l’ensemble des acteurs qui peuvent être sollicités au titre de cet accompagnement.

débouchés INSTITUT DE FORMATION EN ERGOTHÉRAPIE

Débouchés et déroulement de carrière

A l’issue de la formation, les étudiants se voient délivrer un Diplôme d’État d’ergothérapeute et un grade licence conféré par l’université. Il est possible à la suite de la formation d’intégrer :

- Un diplôme universitaire (D.U)
- Un cursus de Master en France ou à l’étranger (Master européen d’ergothérapie (occupational therapist), Réadaptation, Santé publique, Ergonomie, Ergologie, Science de la Santé, de l'éducation neurocognition, etc...
- Un diplôme d’État de cadre de santé
- Un diplôme de Directeur d’Établissement Sanitaire, Social et Médico-social - Un diplôme d’État d’Ingénierie Sociale
- Un Certificat d’Aptitude aux fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale

A l’issue d’un master, une poursuite en filière doctorale est possible

Activités ou exercices professionnels

L’ergothérapeute possède un champ d’intervention varié. Cette formation permet de travailler auprès d’enfants, d’adolescents(es), d’adultes et personnes âgées dans les structures telles que :

- Services hospitaliers des soins aigus, médecine physique et de psychiatrie
- Services de rééducation fonctionnelle et de réadaptation
- Institutions d’hébergement
- Services ambulatoire de soins à domicile et équipes spécialisées mobiles
- Foyers et hôpitaux de jour
- Cabinets privés (libéral)
- Collectivités territoriales
- Secteurs associatifs

Ainsi, l’ergothérapeute est amené à travailler en cabinet libéral, en milieu hospitalier, en structure médico-sociale ou sociale, en école, en collectivité territoriale, etc. Il peut intervenir auprès de toutes les populations : en pédiatrie, auprès d’adultes ou en gériatrie.