ÉCOLE DE SAGES-FEMMES:
PROGRAMME PÉDAGOGIQUE

Organisation pratique et théorique de la formation

La formation dispensée par l'Ecole de Sages-femmes dure quatre années après classement en rang utile en Première Année Commune des Etudes en Santé (PACES) ou à partir de 2021 en Première Année Spécifique en Santé (PASS) ou dans une Licence Accès Santé (LAS)
L’étudiant-e devra être classé-e dans l’option spécifique en Sciences Maïeutiques.

Depuis 2011, ces études s’inscrivent dans le cadre européen des études supérieures (L.M.D) et s'organisent, depuis la réingénierie des diplômes des formations médicales, en deux cycles :

- Le Diplôme de Formation Générale en Sciences Maïeutiques (DFGSMa) sanctionne le premier cycle, d’une durée de trois ans (la 1ère année étant constituée par la PACES ou PASS ou LAS), et confère le grade de licence avec 180 ECTS (crédits européens).

- Le Diplôme de Formation Approfondie en Sciences Maïeutiques (DFASMa) sanctionne le second cycle et confère le grade de master avec 120 ECTS. Il permet d’obtenir le Diplôme d’Etat de Sage-Femme.

La première partie des études conduit à la maîtrise de l'obstétrique physiologique tandis que la seconde recouvre l'identification des pathologies et des mesures à mettre en œuvre.
La confrontation aux rigueurs et aux impératifs du terrain se concrétise lors de la formation à la pratique clinique qui s'effectue dans des établissements de soins publics ou privés, ainsi qu'auprès de praticiens libéraux.

La conception générale de la formation initiale et les choix pédagogiques effectués par l’école de sages-femmes de Toulouse contribuent à la formation de professionnels sages-femmes compétents, acteurs de santé publique désireux de s’inscrire dans une démarche d’évolution de leur profession.

L’équipe pédagogique s’attache à favoriser le développement personnel de l’étudiant, tout en tenant compte des contraintes institutionnelles et des obligations réglementaires.

Un partenariat dynamique établi avec les professionnels de soins, responsables de l’accueil des étudiants, ainsi qu’avec les autres acteurs intervenant dans la formation, contribue à l’acquisition d’une véritable identité professionnelle. En dernière année d’études, un stage intégré de longue durée inscrit l’étudiant dans une dynamique préprofessionnelle et lui confère autonomie et reconnaissance de ses pairs.

L’école de sage-femme s’attache à impulser chez l’étudiant une dynamique de formation au travers de 4 axes :

La formation en Sciences Maïeutiques est une formation en alternance où l’apprentissage en situation clinique vient en complémentarité et continuité de l’apprentissage théorique : essentiel dans la préparation directe à la future profession, il permet la mise en application des éléments théoriques et techniques en situation réelle et favorise l’ancrage des savoirs dans la représentation mentale de l’étudiant.
Il renvoie aux attitudes et valeurs caractérisant la pratique clinique (altruisme, empathie, responsabilité, rigueur, respect d’autrui, devoir de confraternité, …).

Cet apprentissage clinique requiert une nécessaire implication de l’étudiant pour appréhender les contraintes organisationnelles, relationnelles et éthiques en lien avec l’exercice professionnel : adaptation à la réalité du terrain, avec ses rituels et exigences, à partir des modèles de rôles permettant le développement d’une identité professionnelle.

Une supervision clinique, organisée et assurée tant par les professionnels de terrain que par l’équipe pédagogique, est la base de cet apprentissage : elle permet à l’étudiant de développer les connaissances et compétences cliniques et d’appréhender les responsabilités professionnelles inhérentes à la pratique.

Validation

Les aptitudes et acquisitions des apprenants se verront renforcées par une pratique d’encadrement et d'évaluation tout au long de la formation et par un contrôle continu portant sur les unités d'enseignement théoriques et cliniques dont les modalités semestrielles sont validées par l’Université Paul Sabatier.

La démarche d'apprentissage reste soutenue chez l'étudiant puisque, à la fin de chaque semestre d'études, les contrôles des connaissances théoriques et aptitudes cliniques permet de progresser dans la formation.

L’évaluation des apprentissages cliniques s’effectue sous une double approche formative et sommative : la première orientée sur l’évaluation en cours d’apprentissage et la seconde, le plus souvent réglementaire, menant à une prise de décision institutionnelle.